J’étais au restaurant quand une amie m’appela…

J’étais au restaurant quand une amie m’appela pour son cheval dont le ventre gonflait. Il n’arrivait pas à évacuer. Quoi ? On ne savait pas.

Ils étaient tous deux à quelques kilomètres de là mais je ne pouvais pas les rejoindre. Je pris donc quelques minutes dans un endroit au calme et me « connectais » au cheval.

Ressentant bien le bouchon, je pratiquais comme au rugby dans une mêlée, une forte poussée à l’endroit clé. J’ai bien senti tout sortir.

Je lui téléphonais pour savoir où elle était, notre échange fût celui-ci:

Moi : « T’es ou? »
Elle : « Je rentre dans la ferme, Okapi (le cheval), n’a rien fait. »
Moi : « Si si ! Retourne le voir, il vient de se passer un truc! »
Elle : « Puisque je te dis que j’en viens et y a rien! »
Sur de moi : « Oui, mais le temps d’aller du cheval à chez toi, y a bien 3mn et c’est pendant celles-ci que c’est arrivé! »
Elle : « Bon ok, j’y vais. ». Les 3mn s’écoulent et là :
Elle : « Ha ben c’est incroyable, y en a de partout et Okapi avait bouffer des glands y en a plein les crottins! »

Je repris mon repas, ravi de mon travail et du meilleur état d’Okapi….