Peur des fantômes

Un pote sourcier du coin m’appela un jour pour me demander si j’avais peur des fantômes et si je savais m’en occuper. Il était lui-même sollicité pour aider une dame âgée qui faisait l’objet d’attaques. Elle et son mari entendaient des tambourinements aux portes et aux murs, tout cela chaque nuit. 

Nous arrivâmes en début d’après-midi chez ces gens très gentils, l’occupante des lieux était terrorisée à l’idée d’aller se coucher: « C’est le diable Monsieur, c’est le diable qui vient me piquer avec des aiguilles sur tout le corps pendant les nuits! » C’est au premier étage que ces phénomènes se déroulaient.

Après un premier travail dans une chambre inoccupée (celle où les phénomènes se produisaient), je sentais plusieurs présences très joyeuses mais bruyantes qui se faisaient un plaisir d’effrayer les occupants. Je me suis fâché et leur ai demandé de déguerpir par le chemin que je leur indiquais, pas vraiment ravis, ils  m’écoutèrent. 

La chambre de la femme (son mari refusant d’y dormir), c’était autre chose! Du costaud, du lourd comme on dît….

Les forces en présence n’allaient pas être aussi dociles que les premières. Je réalisais donc un premier travail avec l’aide de mon sourcier de copain.

Le soir même tout était rentré dans l’ordre. Les habitants furent heureux d’avoir passé une nuit calme. Cela ne dura pas, 3 nuits en fait. Les phénomènes réapparurent plus virulents, des photos encadrées étaient projetées contre les murs faisant comprendre que notre intervention n’avait pas été appréciée. 

Ne souhaitant pas laisser ces gens dans cette situation, même si je frissonnais d’avance, je travaillais cette fois à distance avec l’aide de Saint-Michel…. demandant aux occupants de l’invoquer avec moi…

Tout rentra dans l’ordre après le rituel approprié…. ouf..!